Archives pour la catégorie EDUCATION

COMMENT DEFINIR LA PHILOSOPHIE? Que savoir si je suis élève à la recherche du BAC!

LA PHILOSOPHIE

Qu’est-ce que la philosophie ? Il
est sage de s’abstenir de donner une définition précise. La plupart des
philosophes ont éprouvé d’énormes difficultés à définir leur matière. Cette
difficulté est due à plusieurs facteurs.

La philosophie prétend d’abord à
l’universalité. Elle prétend aussi toucher tous les domaines de l’activité
humaine. Tantôt la philosophie est pratique, tantôt elle est théorique. Elle
peut être perçue comme un art de vivre ou comme une vision du monde. C’est dans
cette difficulté que certains philosophes, à l’instar de Jules Lachelier, se
refusent de la définir. En effet, ils se contentent de la vivre. Néanmoins,
dans un souci pédagogique, nous tenterons quelques définitions.

De façon
générale, on conçoit la philosophie comme un ensemble de principe devant régir
la vie d’un individu.

Définir
ainsi la philosophie, c’est accepter ne prendre en compte que l’aspect
observation, l’aspect théorique.

S’en tenir à
ces aspects, c’est appauvrir la philosophie. De cette définition de la
philosophie, une conclusion s’impose : « Tout le monde est
Philosophe ». Ce qui n’est pas vrai. De prime à bord, chaque homme a sa
vision du monde. Cela conduit à accorder à tous, le statut de philosophe pourvu
qu’on appartienne à la condition humaine.

La
philosophie est ensuite universelle et non individuelle ou collective. Ce désir
d’universalisation va à l’encontre de la philosophie perçue comme une vision du
monde.                      Enfin la philosophe est une activité
fondamentale de la raison. Elle
transcende donc des particularités et va vers
l’essentiel. Pour cette raison, la philosophie n’est donc pas accessible sinon
que par l’usage de la raison

Dès qu’on
commence à lire les philosophes, deux (02) sentiments se montrent à nous. En
effet, très vite on se rend compte des questions bouleversantes qu’ils posent.
Cela nous donne l’impression que c’est le lieu de dire n’importe comment,
n’importe quoi.

Les
questions bouleversantes peuvent être perçues comme des questions qui remettent
en cause les bases de la société. La philosophie a horreur de la tradition. Or,
la société déteste le changement de ses bases. C’est de là, semble-t-il, que se
trouve l’explication de la philosophie comme folie.

De plus,
quand nous lisons les philosophes nous nous rendons compte de l’usage technique
du langage. En clair, au lieu de dire simplement les choses, les philosophes
préfèrent utiliser des mots compliqués. Cela veut dire que la philosophie st le
lieu du « parler compliqué ». L’effet du vocable crée chez le jeune
philosophe un sentiment de fascination et d’absurdité. On peut donc conclure
que c’est le lieu du langage soutenu. La société ne comprend donc pas que les
philosophes disent compliquer ce qu’on peut l’être simplement, d’où la folie
des philosophes. Enfin le comportement de certains philosophes justifie ce
jugement social. Par exemple Thalès, premier penseur à prédire une  éclipse lunaire serait tombé dans un puits
juste à côté de lui à force de contempler le ciel à la recherche de la solution
astronomique ; que dire de Diogène (-413 -323) qui cherchait un homme en
plein jour un flambeau à la main.

 

 


Auteur :

ouetian

Nous sommes aujourd’hui, le

juillet 2017
L Ma Me J V S D
« sept    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Pages

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Sondage

Faut-il enseiger la philosophie en classe de seconde?

Chargement ... Chargement ...

Au p'tit livre |
ma vie a moi |
Feathers Heaven |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Français sans fautes
| le livre du loup
| euh....vraiment n'importe q...